LLes extraits de parcours présentés ci-dessous sont le fruit du travail exclusif des étudiants de la formation. Ils présentent des choix personnels, des hypothèses émanent des différentes expériences menées durant le cycle d’étude de cette promotion. Dans une dynamique de transmission, ces extraits participent à l’enrichissement d’une mémoire collective de la section DNMADe matériaux du lycée J-P. Vernant.

Ce parcours MATÉRIAUX consiste à détourner, déplacer, ré-interpréter et associer les procédés de fabrication en les questionnant et les croisant. Cette approche oriente la formation dans une réflexion sur l’articulation des spécificités des techniques artisanales au vu de l’utilisation des outils numériques, et, dans la recherche permettant les échanges et les enrichissements réciproques des techniques entre elles.

La collection : collecte autour du pain : confrontation à l'impression 3D

Le pain

La surface du pain est merveilleuse d'abord à cause de cette impression quasi panoramique qu'elle donne : comme si l'on avait à sa disposition sous la main les Alpes, le Taurus ou la Cordillère des Andes. Ainsi donc une masse amorphe en train d'éructer fut glissée pour nous dans le four stellaire, où durcissant elle s'est façonnée en vallées, crêtes, ondulations, crevasses... Et tous ces plans dès lors si nettement articulés, ces dalles minces où la lumière avec application couche ses feux, - sans un regard pour la mollesse ignoble sous-jacente. Ce lâche et froid sous-sol que l'on nomme la mie a son tissu pareil à celui des éponges : feuilles ou fleurs y sont comme des sœurs siamoises soudées par tous les coudes à la fois. Lorsque le pain rassit ces fleurs fanent et se rétrécissent : elles se détachent alors les unes des autres, et la masse en devient friable... Mais brisons-la : car le pain doit être dans notre bouche moins objet de respect que de consommation.

Francis Ponge - Le parti pris des choses (1942)

Combiner la technologie, associée à un haut degré d'artificialité à un matériau authentique qui renvoie à l'essence même du monde.

Comment honorer ce paradoxe en manifestant notre intérêt pour la nature ? Déconstruire la perfection de la machine et du calcul par sa confrontation à un environnement tangible.

Sans volonté préparatoire, en opérant dans l'instant, je tenterai de restituer le temps naturel induit par le pain. Revaloriser le temps naturel nécessite d'accepter et de comprendre la matière pour faire avec elle. C'est pourquoi je souhaiterai exploiter la perturbation qui s'immisce dans le programme, et la souligner ou l'initier par le pain.

Pour reprendre la définition du Wabi Sabi, j'aimerai retranscrire le travail du temps et de la nature associé à la beauté de l'imperfection, de l'inattendu, de l'éphemère et de l'incomplet. Ma production sera un lieu de rencontres entre les forces et les matières, ces forces créatrices et destructrices seront en équilibre pour construire. Donnant vie à des formes finales témoins d'une communication entre des mondes à priori opposés afin de questionner notre relation aux temps et aux gestes, industriels et naturels. Le pain et ses symboles sont le point culminant du projet, traduisant l'authenticité présente dans la nature et dans les différentes formes de vie. Sa position centrale mettra en avant les failles de la production numérique et il s'opposera à elle par son impulsivité formelle. Il agira comme la figure d'un besoin de reconnexion à l'essentiel et à la vérité, une volonté d'exister malgré l'étouffemment de l'industrie.

L'innovation est à penser en lien et respect avec la nature et sa sincérité : aspirer à une présence au monde plus spontanée, fusionner avec l'environnement sans aller contre la volonté proprement humaine du progrès technologique.

La création naturelle a du sens, elle s'adapte et se développe selon son environnement, elle épouse l'existant tandis que la machine agit de manière aveugle.

L'objectif est de montrer la différence entre la conception aveugle et vide de sens de la machine en confrontant son produit au pain qui s'adaptera à son environnement.

La création naturelle est "simple", elle ne va pas contre les choses.

 

 

 

 
 
 

 

Ailleurs

Instagram
Youtube
Twitter
Google +
Github

A propos

Responsables de la rédaction : Camille Vallas, Cécile Chevance et Olivier Laveau. Webmaster : O.L.

Hébergement : SAS OVH - http://www.ovh.com