La danse : univers de mouvements, d’équilibre et de déséquilibre, de gestes et de recherche corporelle.
La danse est le corps, le corps est une géométrie : du cylindre à la sphère.
Cette géométrie formelle est la céramique : de la porcelaine aux grès.
La céramique devient une scène d’explorations et de sensations.
La danse est en nous et parmi les choses inertes.
De la position à la posture, il s’agit d’un jeu de stabilité.
La construction se combine, se modifie et se transforme : elle mime des postures.
Cette mobilité s’emboite, s’articule et se désarticule sur une cavité axiale par un système mécanique.
Cette stabilité est le résultat d’un voyage d’interprète et d’une quête tactile avec la céramique.
La céramique devient le corps qui danse sur des mobilités rythmiques d’une mélodie.
Ces structures nous révèlent une poésie singulière, nous font voyager dans un univers parallèle caché, multi-facettes et nous font voir l’évolution de la danse géométrique. 

 DSC5390oprio

 

Ailleurs

Facebook
Twitter
Google +
Youtube
Github
Bitbucket

About

Responsable de la rédaction et webmaster : Camille Vallas, Cécile Chevance et Olivier Laveau.

Hébergement : SAS OVH - http://www.ovh.com